• Menu
  • Menu

Assurance habitation avec ou sans franchise pour une location saisonnière ?

Accueil » Blog » Assurance habitation avec ou sans franchise pour une location saisonnière ?

Lorsque vous optez pour une location saisonnière, aucune loi ne vous impose de souscrire une assurance habitation. Toutefois, pour vous éviter des dépenses contraignantes en cas de sinistre, il est vivement recommandé de choisir une assurance habitation. Ce faisant, vous devrez choisir d’y inclure ou non une franchise. Quelles sont les possibilités de la franchise ? Son absence est-elle néanmoins avantageuse ? Que choisir ?

L’assurance habitation avec franchise pour une location saisonnière

À la base, la franchise se définit comme le seuil financier à partir duquel vous êtes indemnisé ou pas en cas de sinistre. Dans la plupart des cas, votre franchise d’assurance habitation gère les bris de glace, la responsabilité civile, les incendies, les dégâts des eaux et les catastrophes naturelles entre autres. Ceci étant, sur votre contrat d’assurance, vous avez généralement le choix entre une franchise absolue et une franchise relative. Sur des paragraphes bien spécifiques, vous trouverez le niveau de chaque franchise suivie des sommes correspondantes.

La franchise absolue d’assurance habitation vous permet d’être remboursé si le montant du sinistre responsable est supérieur à la franchise. Au moment de rembourser, l’assureur soustrait aussitôt le montant de la franchise dans la somme à verser. À titre d’exemple, si votre contrat indique une franchise absolue de 300 euros alors que votre sinistre s’évalue à 900 euros, votre indemnisation sera de 600 euros.

Pour sa part, la franchise relative vous permet d’être indemnisé uniquement dans le cas où le montant du sinistre responsable dépasse le seuil de la franchise. En d’autres termes, si vous déclarez un sinistre d’un montant inférieur à votre franchise relative, vous ne serez pas remboursé. Dans le cas contraire, vous bénéficiez d’un remboursement intégral.

D’un autre côté, si le sinistre dont vous êtes victime est causé par un tiers, vous ne paierez aucune franchise. Sous cette configuration, l’assurance habitation du responsable du sinistre prendra toutes les réparations à sa charge. Toutefois, en cas de catastrophes naturelles (sécheresse, inondation…), le code des assurances prévoit un montant légal de 380 euros ou 1 500 euros pour toutes les franchises.

L’assurance habitation sans franchise pour une location saisonnière

Une assurance habitation sans franchise pour une location saisonnière équivaut à une couverture où votre contribution disparaît en cas de sinistre. Autrement dit, lorsque vous êtes victime d’un sinistre responsable, l’assurance habitation prend en charge l’intégralité des dépenses et réparations. Par exemple, si vous avez un bris de glace, une simple déclaration du sinistre suffit pour que l’assureur le remplace par le biais d’un professionnel.

Ce type de contrat d’assurance habitation est assez avantageux dans le sens où vous faites des économies. Quels que soient les sinistres responsables dont vous êtes victime, l’assurance habitation s’occupe de toutes les factures. Contrairement à l’assurance avec franchise où une partie du montant des réparations peut revenir à votre charge. Qu’à cela ne tienne, notez que l’option d’assurance habitation sans franchise implique de payer des primes plus élevées qu’un contrat avec franchises.

Quelle est la meilleure option pour une location saisonnière ?

Au moment de souscrire votre contrat d’assurance habitation, si les biens ont peu de valeur et les risques sont minimes, préférez une prime moins chère avec franchise. Par contre, si votre location saisonnière est soumise à de multiples risques élevés, optez pour un contrat d’assurance habitation sans franchise.

Faites nous rêver !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *