• Menu
  • Menu

Formalités pour un voyage en Tanzanie : comment obtenir son visa ?

Accueil » Blog » Formalités pour un voyage en Tanzanie : comment obtenir son visa ?

La Tanzanie est un pays touristique qui attire, chaque année, de nombreux visiteurs venus des quatre coins du globe. Cependant, avant de prendre son envol pour cette superbe destination, il est essentiel d’avoir un visa. Dans cette rédaction, on vous présente les diverses formalités pour obtenir cette autorisation.

Les documents à fournir pour un visa en Tanzanie

Depuis 2019, les demandes de visa pour la Tanzanie ne se font plus à l’ambassade ou au consulat de Tanzanie en France. En effet, depuis plusieurs années, le visa pour la Tanzanie est délivré uniquement en ligne. Pour obtenir le précieux sésame, il faudra donc fournir certains documents et ce, de manière électronique.

Parmi ces documents, on peut citer un passeport en cours de validité, scanné au format JPEG ou PNG. Ce passeport doit être valable au moins 6 mois après votre arrivée sur le territoire tanzanien. Il faudra aussi joindre à votre passeport, une photo d’identité récente. Un formulaire d’ambassade de demande de visa spécifique, fait également partie des documents à fournir pour l’obtention d’un visa tanzanien.

Par ailleurs, soulignons que le document de demande de visa peut être présenté intégralement en anglais. Il doit être rempli avec la plus grande attention sous peine de voir votre demande refusée, en cas d’erreur ou de fausses informations. N’hésitez donc pas à solliciter l’aide d’un professionnel pour vous aider à remplir ce document.

Dans le cadre de la Covid-19, un formulaire de surveillance des voyageurs (ou attestation de voyage) au format PDF, peut également être demandé. Certaines compagnies aériennes peuvent exiger un certificat négatif à la Covid-19 de moins de 72 heures. Si vous avez prévu de voyager avec des mineurs, des documents supplémentaires peuvent également être demandés avant votre départ.

Les vaccins pour l’obtention d’un visa circuit pour la Tanzanie

Lors d’un circuit en Tanzanie, certains vaccins feront partie des formalités administratives. Parmi ces vaccins, celui de la fièvre jaune fait partie des plus recommandés. Ce vaccin est même obligatoire depuis 2008. D’autres vaccins sont conseillés, par simple mesure de précaution. Il s’agit du vaccin contre l’hépatite B et l’hépatite A, la typhoïde, le DTP ou encore les méningites A+C, ainsi que le vaccin contre la rage.

De même, un traitement antipaludique est vivement conseillé avant votre départ pour la Tanzanie. À cet effet, votre certificat international de vaccination doit impérativement faire partie des documents à apporter dans ce pays. Ce document est exigé par les agents des douanes tanzaniennes, dès votre descente d’avion.

En ce qui concerne les coûts des formalités administratives, prévoyez au minimum 50 euros par personne. Si vous avez décidé de faire appel à une agence spécialisée pour vous aider dans les démarches, sachez que ce montant peut augmenter.

Quel est le meilleur moment pour un safari en Tanzanie ?

La Tanzanie se visite tout au long de l’année, mais pour un safari qui va rester ancré dans vos souvenirs, il est mieux de bien choisir la date de votre séjour et les lieux à visiter.

La saison haute, de juin à octobre

Si vous voulez être sûr de croiser tous les animaux qui font la fierté de la Tanzanie lors de votre safari, allez-y pendant la saison sèche (de juin à octobre). Durant cette période, les animaux sont concentrés autour des sources d’eau. C’est donc le moment idéal pour explorer le Serengeti, le cratère du Ngorongoro et le lac Manyara. Seulement, il n’y a pas que les animaux qui viennent envahir ces lieux.

Si vous préférez éviter les foules de la saison haute, pensez à aller vers le sud de la Tanzanie. Visitez Ruaha et Nyerere, deux régions merveilleusement sauvages et pourtant encore sous-estimées. Vous pouvez également vous rendre à l’ouest de la Tanzanie pour aller dans les coins les plus reculés de Katavi et Mahale afin de vivre des expériences de safari hors des sentiers battus. Avis donc aux aventuriers ! Pour plus d’informations, allez sur ce site.

La saison basse, de novembre à mars

Certes, il est plus difficile d’observer les animaux pendant la saison basse, mais avec un bon guide, vous ne risquez pas de rentrer bredouille. L’observation des animaux reste excellente après les courtes pluies de novembre. Par ailleurs, les journées sont délicieusement chaudes, les orages de l’après-midi font retomber la poussière et, surtout, vous bénéficiez du meilleur rapport qualité-prix et d’une observation sans foule.

Pour les photographes passionnés, cette période calme offre des avantages très particuliers. Attendez-vous à des paysages verdoyants, à des ciels nuageux spectaculaires, et à des conditions d’observation des animaux beaucoup plus détendues, ce qui signifie plus de temps pour prendre de bons clichés !

Faites nous rêver !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *